Non, je n'écrirai pas sur le thème de la madeleine de Marcel P.
Mais seulement sur celle que petit eugène a engloutie.
Une madeleine, ça a une forme ludique, ça ressemble un peu à un bateau.
Nous, on préfère les bateaux à voiles, ceux qui voguent, même pour de faux.
Alors on découpe deux triangles dans la première feuille venue, on attrappe une petite pic dans un tiroir et on fabrique sa frégate.

Qu'elle était belle ma Frégate,
Lorsqu'elle voguait dans le vent !
Elle avait, au soleil levant,
Toutes les couleurs de l'agate ;
Ses voiles luisaient le matin
comme des ballons de satin ;
Sa quille mince, longue et plate,
Portait deux bandes d'écarlate
Sur vingt-quatre canons cachés ;
Ses mâts, en arrière penchés,
Paraissaient à demi couchés,
Dix fois plus vive qu'un pirate,
En cent jours du Havre à Surate
Elle nous emporta souvent.
Qu'elle était belle, ma Frégate,
Lorsqu'elle voguait dans le vent.


Ma Frégate
, Alfred de Vigny

eug