Manée conservait depuis quelques années cette petite robe qu'elle m'avait offert dans les années quartre-vingt. Et puis, il y a un an environ, elle l'a ressortie, lavée, m'a demandé si elle me plaisait toujours et l'a donnée à Alix.
Cette robe, elle l'avait trouvée chez Pénélope, une petite boutique située au pied de la Cathédrale, portail nord. On y trouvait son bonheur quand on était simple touriste mais aussi quand on était simple autochtone. Le propriétaire des lieux, catogan et barbe grise, petite lunettes rondes faisait le bonheur de tous ceux qui avaient "Savoir revivre" de Jacques Massacrier   en livre de chevet, et donc de Manée, pour le plus grand désespoir de mon papa ! On y trouvait des sacoches en cuir, des sabots, des robes Anastasia, les vestes en mouton retourné, toutes sortes d'encens, des bijoux indiens, africains, des trésors rapportés de chez quelques broc'...
Revoir cette petite robe me replonge dans cette douce atmosphère patchouli.
La voir sur ma douce Alix me rend tout simplement heureuse et savoir qu'elle l'aime tant, parce que c'était la robe de sa maman, encore plus.

anas1 anas2