Cet après-midi, j'avais rendez-vous chez mon petit "libraire de province" avec un livre que beaucoup d'entre nous attendaient, Intemporels pour enfants, d'Astrid Le Provost. Après avoir déposé les filles et leur bicyclette à l'école, j'ai couru ventre à terre chercher ledit ouvrage qui n'était pas encore installé dans les rayonnages. Je suis rentrée toute guillerette, me suis installée à l"ombre, les pieds dans le frais de l'herbe et l'ai feuilleté une première fois, amusée et admirative en découvrant Zélie, Eugènie, La Prune et le Pruneau, photographiés par Paul Bertin. Puis, la deuxième lecture fût plus recueillie ; je découvrais le fond du livre, des habits à la fois simples, sobres et raffinés réalisés dans de beaux matériaux et ayant une belle tenue. Et me voilà emportée dans un flot d'optimisme, un engouement sans limite...La troisième fût technique : par quoi commencer ? et comment ceci est-il monté ?
En rentrant de l'école, les filles ont vu le livre sur la table du jardin et se sont empressées de le feuilleter à leur tour, toute étonnées d'y rencontrer des copines de leur poupée. Elles ont d'office choisi la jolie jupe en lin et popeline qui tourne.
Mais voilà...
Peu de temps après, je recevais un mail expliquant que les patrons étaient tous faux suite à une erreur de l'imprimeur, qu'il fallait renvoyer le livre à l'éditeur et attendre que ce dernier nous expédie la version corrigée...je n'ai pas pris le temps de déplier les patrons pour vérifier cette info...
La déception passée, je me dis que j'ai malgré tout passé un bel après midi.
Merci à Astrid Le Provost.

citronille