Quatre petites heures, à Paris, avec Eugène.
Un moment passé dans la Galerie Salon, au milieu d'objets qui me font rêver, que j'aimerais bien emporter. Je me contente de les apprécier. Quel autre endroit dans Paris pourrait aussi bien accueillir les poupées de Pénélope, et les petites créations uniques de madame la marraine ? Je n'en connais. Il y avait aussi des pièces de la collection Nils, simplement ravissante et des petits accessoires d'Appoline. Nous étions venus à Paris pour les voir et le rendez-vous, cette fois-ci, n'était pas repoussé à une autre fois. J'ai profité du temps qui nous restait pour flâner dans les rayonnages d'une librairie, puis dans ceux des jouets d'un grand magasin. Un petit pique nique improvisé et partagé dans un square, au milieu des pigeons et des moineaux affamés. Puis, il a fallu rentrer.
Cette escapade a été comme un silence en musique ; on se pause, sans oublier ce que l'on vient de faire, en pensant déjà à la suite...

eug3 eug2