Drôle et étrange sensation que celle d'agrafer sur son portail une pancarte "A VENDRE".
Ni triste, ni gaie, j'ai l'impression qu'un vent souffle et nous pousse à aller voir ailleurs.
Vers où ?

av