Dans les années 85, début juillet, j'allais rejoindre Manée en Indiana et passais quelques semaines dans une maison-cabane plantée au pied d'une colline verdoyante où serpentait une petite rivière : Brummetts Creeks. Voilà un nom surgi du passé ! Malgré la chaleur et le taux d'humidité proches de l'insoutenable, l'absence d'eau courante, une faune et une flore merveilleuse mais parfois  hostiles, je garde d'excellents souvenirs de ces vacances, dignes des nouvelles de Barbara Kingsolver. Là-bas, j'y ai appris, entre autres choses, à me lever les week end dès potron minet pour partir à la chasse aux trésors...nous embarquions à l'aube dans un Van pourri, avec une carte du coin, et le journal local de la veille, une bouteille d'eau, destination les Yard Sale ! Nous arrivions chez les gens qui nous ouvraient les portes de leur jardins, de leur garage ou encore de leur salon et nous vendaient souvent pour quelques cents seulement des objets dont ils voulaient se séparer. J'y ai chiné des 33 tours et des maxi 45 que je n'aurais jamais trouvés en France : du Prince, du Bowie..., des fringues, et des babiolles que je trouvais "jolies". Mes valises étaient plus remplies à mon retour qu'à mon arrivée ! Parmi ces trésors, aujourd'hui, à la maison, il en reste un : une peau de lapin ! Je me souviens avoir passé la main dessus, par curiosité et avoir été fascinée par son infinie douceur...
Il y a environ un an, alors que je ressortais et triais quelques souvenirs d'enfance chez Manée, Capucine est tombée en arrêt ; elle a eu la même réaction que moi en plongeant ses petits doigts dans la fourrure épaisse, et me l'a chapardée illico !
Allez, ma fille, ma Belle, c'est ta Bête...je te la donne. Elle te correspond si bien !

capupo