Je vous est déjà parlé de cette grande dame, de cette femme hors du commun et exceptionnelle ; elle que je rencontre depuis mon enfance sur notre petit marché de chartres, elle qui fait la meilleure crème fraîche du monde, celle que l'on déguste à la petite cuiller ; elle qui n'a pas attendu les années 2000 pour promouvoir l'agriculture biologique et paysanne et qui a su entretenir chez nous cette conviction, sans prosélytisme aucun.
Après tant d'années de labeur, car une ferme et une petite exploitation familiale comme la sienne représentent une charge de travail extraordinaire, Marie-Odile a aujourd'hui envie de se reposer et de laisser les rênes à l'un de ces six enfants.
Samedi, pour fêter son départ et aussi pour remercier les habitués, les amis mais aussi ceux qui passent comme ça et aussi un peu l'aider à tourner cette grande page de sa vie, elle avait installer une grande table toute simple, toute belle, à son image : des produits rares tant ils sont bons : des biscuits aux sésames, aux herbes, des tommes, des fromages frais, du jus de pommes et de gigantesques bouquets de bleuets.
Et aussi un petit mot, ses mots pour dire merci :

    "Fidèles et unique vous l'étiez vraiment, du plus ancien au plus récent, remerciements ! Après tant d'années de fidélité partagée, nous nous éclipsons, c'est vrai car ma foi, au temps on n'y échappe pas (...)Et maintenant faisons le fête, aux amis et pourquoi pas à la retraite !"

marie_Odile1 marie_Odile2